Se lancer dans l’immobilier : le pour et le contre

immobilier

Dans une conjoncture difficile, de nombreux investisseurs choisissent de miser leur argent dans la pierre. Le placement immobilier représente une valeur sûre pour beaucoup. Seulement, ce secteur comporte également quelques inconvénients qu’il faudra mieux reconnaître.

L’immobilier reste un placement sûr

Placer de l’argent dans des biens immobiliers permet de constituer un patrimoine. Contrairement à une voiture de collection, une maison prend de la valeur avec l’âge. C’est également le cas d’un terrain nu ou d’un appartement. Ces propriétés peuvent être transférées à la postérité ou revendues à tout moment. Ceux qui misent leur argent dans la pierre cherchent avant tout à diversifier leurs investissements. Outre les villas et les studios, il est aussi possible d’acquérir des places de parking ou des chambres dans un hospice. Les demandes ont tendance à s’accroître au fil des années.

Toucher une plus-value ou générer un revenu pérenne

L’immobilier locatif reste une option. C’est un moyen de constituer des ressources financières sur le long terme. Cependant, il est aussi envisageable d’encaisser directement les bénéfices en revendant le bien. Il suffit parfois d’entreprendre quelques travaux pour accroître la valeur au bâtiment. Un ravalement de façade ou l’ajout d’une baie vitrée permet d’arrondir généreusement le prix. Dans tous les cas, il revient aux clients potentiels de proposer la somme qu’ils veulent y mettre. La concurrence joue généralement en faveur du revendeur.

La rentabilité reste relativement faible dans la pierre

Bon nombre d’investisseurs daignent à placer leur argent dans l’immobilier. Ce secteur présente une rentabilité jugée de « faiblarde ». Concrètement, il faut des centaines de milliers d’euros pour dégager un loyer conséquent. Il faut parfois patienter des années pour parvenir à amortir le capital injecté dans un achat. L’endettement s’étend sur des décennies. Puis, les charges fiscales sont souvent importantes. Les taxes de propriété mais également les impôts sur le revenu découragent les contribuables. À cela s’ajoutent les différentes dépenses d’entretien. Le syndic et toutes les formalités deviennent rapidement pesants au bout d’un moment.

Quelques risques encourus dans le secteur

L’insolvabilité est bien réelle en immobilier. Le locataire peut rencontrer des difficultés du jour au lendemain. De son côté, le propriétaire n’a pas beaucoup de voie de recours possible. Pour ceux qui investissent dans des biens pour ensuite les revendre, le risque de ne pas trouver un preneur est constant. À moins de parfaitement connaître le secteur, les épargnants se font parfois avoir par des agences ou promoteurs sans vergogne. Quoi qu’il en soit, il faut adopter une vision sur le long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *